Octobre, mois de l’imaginaire

Octobre, mois de l’imaginaire

Octobre c’est donc le mois de l’imaginaire. Depuis deux ans des éditeurs français de l’imaginaire ( on  retrouve à l’origine de cette initiative en gros les Indés de l’Imaginaire, mais aussi des poids lourds comme Folio SF ) ont lancé cette idée de faire du mois d’octobre un temps de promotion des littératures de Fantasy, fantastique et de Science-Fiction. Les éditeurs font durant ce mois des éditions particulières, les bibliothécaires et libraires sont invités à proposer des évènements, relayés sur les comptes des réseaux sociaux de l’évènement.

Il me semble que ces littératures sont plutôt bien considérées et présentes dans nos CDI. Mais c’est loin d’être le cas dans les librairies, et dans l’espace médiatique consacré aux livres. Cette tribune de Stéphane Marsan s’en fait l’écho.

Lire la suite

Publicités

Professeur parce que documentaliste. 3, les manuels numériques

Avez vous déjà essayé de commander des manuels numériques ?
Moi, oui, l’année dernière, à peu près à la même époque, celle où les enseignants de discipline reçoivent leurs spécimens de manuels. Un collègue d’enseignement professionnel est venu me voir, car comme c’est souvent désormais le cas, un gros autocollant sur la couverture prévenait que pour la commande d’une série de manuel, on obtient gratuitement le manuel du prof en version numérique. Ne passons pas à coté de l’aubaine.
C’est là que le calvaire commence. Oui, je m’occupe de mettre en forme les commandes de manuels des profs ( c’est bien une de mes seules fonctions dans cette pomme de discorde généralisée ), et comme je suis référent numérique, ma foi, j’ai décidé de m’y coller.
Lire la suite