Dans la cale : Océania. 1, La prophétie des oiseaux

Dans l’avalanche de spécimens arrivés au CDI à la fin de l’année scolaire 2016, j’ai reçu un roman édité chez Rageot, La prophétie des oiseaux, premier tome d’une tétralogie intitulée Océania. De loin, c’est une dystopie un peu écolo, de près, c’est pas terrible.

51qcajwe-ol

Lire la suite

Publicités

Dans la cale : Martyrs, tome 2 d’Olivier Peru

Je viens de finir la lecture du 2e tome de Martyrs, d’Olivier Peru. Olivier Peru est bien connu dans nos CDI pour la saga des Hauts Conteurs qu’il écrit avec son complice Patrick McSpare. Mais le gaillard est prolixe ( et sympa en dédicace ), et en plus de son travail de scénariste et de dessinateur de BD, il vient donc de publier le deuxième tome d’une saga d’héroic fantasy fort réussi. Je vais éviter d’en dire trop pour ne pas spoiler.

Et il dessine lui même ses couvertures
Lire la suite

Dans la cale : L’empire Ultime. 1, Fils-des-Brumes de Brandon Sanderson

Je viens de finir les 600 pages du premier tome de cette trilogie, et je suis emballé.
L'empire ultime, fils des brumes

L’action se déroule sur une terre ravagée, où le ciel n’est jamais visible, où la cendre jaillie de volcans recouvre tout. La majorité de la population, baptisée skaa, vit sous la férule des nobles qui ont droit de vie ou de mort sur eux, et les exploitent dans des plantations qui rappellent celles des Etats du sud. Un empereur immortel et omnipotent règne depuis mille ans à l’aide de Ses inquisiteurs. Le personnage principal, Vin, une voleuse skaa, découvre qu’elle peut utiliser la magie normalement réservée aux seuls nobles, et va participer à un complot, dirigé par le charismatique Keslier, pour abattre l’empire.

Lire la suite

Dans la cale : Le lion du Caire

Je voudrais vous conseiller un roman, que j’ai acquis pour mon CDI pour ma plus grande joie. il s’agit de Le lion du Caire, de Scott Oden, aux éditions Bragelonne.
livre-le-lion-du-caire

Je vous conseille la critique d’Elbakin, ce qui vous permettra de connaitre cet excellent site sur la littérature de l’imaginaire.

Si je devais qualifier d’une expression ce roman, c’est avec celle de « haut en couleur ». L’action se déroule dans un Proche-Orient digne de notre imaginaire, principalement dans la ville du Caire, décor à la hauteur de l’intrigue. L’intrigue justement est épique dans ses enjeux, mais se déroule en grande partie dans les bas-fonds du Caire, avec son lot de mendiants répugnants, de voleurs avides, et de pilleurs de tombes antiques.
Le fantastique est présent, mais de manière assez légère, essentiellement par l’arme du personnage principal.

Je conseille vraiment cette fantasy historique, d’autant que nous pouvons le raccrocher à la série de jeux vidéos Assassin’s Creed, dont le premier volet met également en scène un membre de la secte des assassins, dans la Terre Sainte des croisades.