Dans la cale : La légende des quatre. 1, le clan des loups de Cassandra O’Donnel

cvt_la-legende-des-4-tome-1-le-clan-des-loups_4489

Une couverture qui claque par Xavier Collette

J’ai découvert ce titre par sa présence dans la sélection du prix Elbakin.net, et aussitôt catalogué et mis sur la table des nouveautés, il a été emprunté deux fois, grâce à une couverture qui accroche, et une quatrième énigmatique.

L’action se déroule dans un univers post-apocalyptique. Nous ne connaissons pas la cause de la catastrophe, si ce n’est que les humains en sont responsables, et vivent désormais dans des communautés repliées sur elles-même. Mais on n’en sait guère plus, car les personnages principaux sont des Yokaïs, des animaux pouvant prendre forme humaine, vivant en tribus de loups, tigres, serpents et aigles, et pour être précis les héritiers de chacun de ses clans. Ces jeunes yokaïs, se fréquentent dans un lycée où ils fréquentent également des adolescents humains. Des évènements sanglants vont attiser leur hostilité naturelle, avant de se rendre compte que quelqu’un cherche à les manœuvrer…

Bien que de 350 pages, son écriture aérée et la présence de nombreux dialogues le rend accessibles même à de petits lecteurs. Le thème de l’opposition entre des clans de créatures fantastiques rivaux rappelle nombre de films et de séries que des adolescents peuvent connaître ( Teen Wolf, Twilight,…) , et on retrouve une romance évoquant Roméo et Juliette. On évite les vampires et loups-garous, ce qui est une originalité bienvenue et qui permet d’éviter de cataloguer ce roman dans la bit-lit, même si les ressorts scénaristiques sont les mêmes et manquent d’originalité. Les relations entre adolescents, devraient permettre aux élèves de s’identifier. Me semble prometteur le fond écolo que je pressens, les Yokaïs semblant avoir pour fonction de faire en sorte que les humains ne retombent dans leurs travers précédents l’effondrement de la civilisation. Ce thème sera peut être confirmé dans les tomes à suivre. A noter également que c’est une héroïne que l’on suit le plus dans ce tome, Maya, l’héritière du clan des loups.

Une série que je vais donc suivre au CDI, et adapté dès les premières années du collège, notamment dans la thématique de 5e, « Imaginer des univers nouveaux ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s