Et si nous perdions même le CDI ?

Les espaces de discussions des professeurs documentalistes ont connu ces derniers mois des débats particulièrement intenses autour du positionnement de notre métier, notamment dans le cadre de la réforme du collège. Les différents textes officiels parus dans ce contexte, de la loi de la refondation de l’école aux circulaires précisant la mise en place de la réforme ont donné lieu a beaucoup d’interrogations. La mise en place concrète dans les établissements a donné lieu à des déceptions et des désillusions.

Le plus souvent, nos collègues regrettent des atteintes à la partie enseignante de notre métier, tant la mise en place de la réforme du collège a pu écarter les professeurs documentalistes de dispositifs auxquels ils étaient auparavant associés, les priver de moyens d’enseigner directement, et libérer la parole de ceux qui ne souhaitent pas que leur expertise soit reconnue.

Le plus souvent toujours, les collègues qui s’expriment souhaitent combattre ce mouvement, attachés à leur mandat pédagogique. Parfois, de guerre lasse, d’autres collègues affirment qu’ils se recentreront sur la partie « documentaliste » et sur la gestion du CDI. Rarement, des collègues s’en réjouissent.

Mais on trouve, ces dernières semaines, des témoignages inquiétants qui devraient même faire trembler ces derniers. Trois exemples :

Sur la liste de diffusion E-doc, une collègue nous explique ainsi en mai 2016 :

Ma principale-adjointe, en vue de la réforme du collège, m’oblige à réaménager le CDI pour accepter davantage d’élèves (on va passer à des effectifs de 30 élèves) et avoir un espace lecture plus convivial (ce qui suppose qu’il ne l’est pas assez, malgré un réaménagement lors des travaux de 2011…). Elle a bien expliqué le fait de devoir occuper au mieux les élèves qui auront 6h de permanence par semaine, et il n’y a plus que le CDI (sous-entendu « comme annexe de la perm ») …


J’ai proposé deux plans de réaménagement en réunion. Ils ont été mis de côté, ils ne leur plaisent pas. Je n’ai visiblement pas mon mot à dire, puisque la gestionnaire a dit que le CDI n’est pas mon espace de travail mais celui des 400 élèves du collège… Les meubles vont donc changer de place entre le 27 juin et le 5 juillet…. Avec un risque que cela soit moins fonctionnel car des meubles vont se retrouver devant les fenêtres (on m’a parlé d’installer des filtres anti-UV) !



Ca commence fort. Nous avons l’habitude de lire des récits d’affrontement avec la vie scolaire sur le nombre d’élèves acceptés, ou les horaires d’ouverture, mais se voir ainsi déposséder de l’aménagement du lieu de travail, c’est selon moi inédit. Notons que la gestionnaire semble savoir mieux que notre collègue ce qui est bon pour les élèves.

Autre exemple, cette fois sur un groupe facebook :

commande

De mieux en mieux. Passons rapidement sur le fait que là encore, on s’insère dans l’outil de travail de la collègue. Remarquons que le chef d’établissement punit la prof doc, comme il punirait un enfant qui ne rangerait pas sa chambre en le privant de jeux vidéos. Comme si commander des livres était un loisir, un moyen pour notre collègue de se faire plaisir. Un dernier pour la route sur le même groupe Facebook :

mcdo

Sans doute le paroxysme des derniers mois: comparaison éclairante sur l’état d’esprit du chef d’établissement, intervention sur la communication de la collègue et sur la politique d’acquisition des périodiques. L’incarnation du petit chef autoritaire, qui cherche un exutoire à son besoin de supériorité.

Il serait trop simple de considérer ces témoignages comme de simples exceptions, issus de situations particulières et isolées. J’ai eu d’autres témoignages oraux, donc sans source possible, de collègues de mon académie empêchés de commander.

Quelle conclusion tirer de ces 3 exemples ?

Qu’il n’est pas une partie de notre métier irréductible, dans laquelle nous pourrions nous retrancher en attendant des jours meilleurs.

Que toutes nos expertises sont suspectes et sujettes à débat.

Que nous devons défendre toutes nos missions, sous peine de disparaître.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s