Microsoft est dans mon ENT !

Il y a quelques semaines, notre ministère a signé un accord largement décrié avec l’entreprise Microsoft. Contre quelques millions d’euros, le ministère accepte que les outils de cette entreprise soient favorisées, et que les esprits des enfants soient influencées pour qu’ils puissent continuer à réclamer du Word et de l’Excel quand ils seront plus grands. L’initiative a été largement décriée, même au delà de l’Education Nationale et au-delà des cercles des défenseurs du logiciel libre. Une action en justice a également été entreprise pour dénoncer une forme de favoritisme illégal.
La route est longue et la voie est libre. On pouvait s’attendre à une bataille acharnée. Mais il semble que l’offensive ait déjà commencée. Voilà quelques semaines, l’interface d’authentification de l’ENT normand, l’Educ de Normandie a évolué.

capture_o365
Auparavant, il y avait deux moyens de s’identifier. Le premier, avec un compte itslearning, en gros réservé aux administrateurs. Le second, par un serveur CAS, en fonction de son statut au sein de l’Education Nationale ( Personnel de l’académie, élèves ou parents de l’enseignement public, élève ou parents de l’enseignement agricole, membre des collectivité territoriales. ). Depuis peu, vous pouvez admirer dans la capture d’écran un troisième moyen : le compte o365. Admirez le symbole : auparavant vous étiez soit acteur du service public d’éducation, soit usager. Désormais, vous pouvez vous identifier en tant que client de Microsoft.

Pour rappel, o365 est l’évolution de la suite bureautique de Microsoft : l’entreprise souhaite que les documents soient travaillés via la navigateur, et donc enregistrés sur leurs serveurs. Avec tous les problèmes de confidentialités et de collecte d’information personnelle que cela pose.
Je ne sais pas qui a décidé de cette évolution dans l’ENT normand, mais il est certain qu’une fois encore, l’Ecole ne se montre pas à la hauteur de l’émancipation face aux outils numériques qu’elle devrait faire atteindre aux élèves qui lui sont confiés.

Publicités

2 réflexions sur “Microsoft est dans mon ENT !

  1. Quelle marge de manoeuvre (sans mauvais jeu de mots) reste-t-il au professeur quand une entreprise privée rentre ainsi de manière forcée au sein d’un établissement ? L’ENT (version Moodle) arrive bientôt chez nous en Champagne-Ardenne, mais je n’ai pas entendu parler d’une offensive de Microsoft. Comment réagir ? En tous les cas, merci pour cet article. Violaine Azéma, prof doc, lycée Marc Chagall de Reims.

    • Bonjour Violaine.
      Le plus simple est de sans doute ne pas utiliser les fonctionnalités problématiques : dans le cas que j’expose, ne pas utiliser cette possibilité d’identification. Mais également, de militer pour l’utilisation des formats ouverts et interopérables, que l’on puisse utiliser nos documents avec un logiciel ou avec un autre, au choix de l’utilisateur. Nous sommes les professionnels, c’est à nous de choisir nos outils. Les ENT peuvent être utiles, mais souvent leurs concepteurs nécoutent pas les utilisateurs finaux, et veulent nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Souvent, le suivi par ceux qui payent, les départements et les régions, est souvent un peu trop laches.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s