Un nouveau plan pour un nouveau CDI

Mon établissement est un lycée professionnel. Après quelques décennies de tergiversations, il va devenir un lycée polyvalent dans quelques années. Une fois l’architecte choisi, les plans nous ont été communiqués. C’est l’occasion de voir comment les régions conçoivent les CDI de nos jours. Et c’est intéressant, parce que nous héritons des CDI, nous les concevons rarement. Forcément, on voit bien que les architectes se posent peu la question de l’usage des lieux qu’ils dessinent. Indice, il y a un patio

Voici donc le plan, au mépris, sans doute, du droit d’auteur. On va dire que c’est une citation.

20150305_093434

Le CDI actuel longe actuellement le patio, qui sera donc un peu agrandi à l’avenir. Actuellement, je vois les bouleaux mais je n’ai pas de porte qui me permettent de bouquiner sous leur ombre délicate.

Lorsque la Région est venue nous présenter leur cahier des charges, il me fut expliqué qu’elle demandait une certaine surface en fonction du nombre d’élèves, une salle de techniques documentaires ( avec des postes pour la moitié d’une classe et un vidéo projecteur) , des salles de travail pour les petits groupes. Et ça on peut voir qu’il y en a des salles de travail. Pas moins de 5 à l’intérieur de l’espace principal du CDI, et trois de plus au delà d’une porte. Et forcément de l’autre coté du patio par rapport à la banque de prêts.

Dans le même esprit, le plan prévoie des postes informatiques au même endroit, de l’autre coté du patio, sans vu sur les écrans depuis la banque de prêt. Évidemment.

On note que dans l’ensemble, l’architecte a une passion pour les cloisons. En plus de toutes les petites salles, il a prévu un espace pour l’information à l’orientation, fermé du reste du CDI. Bon c’est une vitre, et il y a une porte prévue, mais tout de même.

Je note enfin que la salle de technique documentaire est isolée, ce qui obligera de faire de fermer la porte d’entrée du CDI. De plus, sa situation me fait craindre d’être assimilée à une salle informatique, et exploitée par d’autres que les professeurs documentalistes ( j’espère bien qu’un poste sera créé !).

Alors mes remarques transmises au chef d’établissement, pour qu’il s’en fasse l’echo auprès de l’architecte

  • ­Les salles de travail me paraissent en trop grand nombre. Un usage simultané de toute est peu probable.
    ­
  • La salle destinée à l’information sur l’orientation n’as pas besoin d’être fermé sur le CDI, pour permettre aux usages du CDI d’accéder aisément à cette information, et rendre plus souple les aménagements et usages sur cette partie de l’espace
  • ­Les ordinateurs sont trop loin du bureau des documentalistes. La banque est idéalement placée à l’entrée du CDI, mais ces ordinateurs doivent plutôt être placé sur le mur sud­ est ( au niveau de la salle de consultation )
    ­
  • A qui est destinée la salle 194.4 ? Peut être serait t’il plus judicieux de fusionner cette salle avec le bureau de la COP ( 20m2 ) et de libérer un espace plus grand pour le CDI, destinée à l’orientation, au nord.
    ­
  • La salle de technique documentaire est trop lointaine par rapport à la banque de prêt ( possibilité de fusionner avec les salles de travail 194.3, 193.4, 193.3, qui sont en l’état insurveillables ? ) ­
  • Peut être est t’il possible d’inverser la salle dépo/repro avec des salles de travail ? Il n’y pas besoin d’un accès si fréquent aux archives qu’elles doivent être à deux pas de la banque de prêt.
    ­
  • Quelles sont les droits d’aménagement de l’espace Dgt ?

Vous noterez également la proximité d’une salle de permanence.

  • Notez bien qu’il n’y a pas de porte prévu entre cette salle et le bureau des surveillants. C’est pratique.
  • Le bureau des CPE se trouvent plus loin, dans un autre bâtiment.
  • Tel quel, il est difficile de savoir quelle réflexion ont eu lieu sur ce que font les élèves, ou sur la façon dont ils circulent quand ils ne sont pas en cours. Pour l’instant, je ne sais pas si mes collègues de la vie scolaire se sont interrogés autant que moi sur ces nouveaux locaux. A ce titre, je constate que l’idée des 3C est enterrée. Je regrette néanmoins que la réflexion sur ce que fait l’élève quand il n’est pas en cours n’a pas encore germé dans la communauté de mon lycée.

Et vous, qu’est ce que ça vous inspire ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s