En manoeuvre : le CCF d’histoire-géographie en LP

Je travaille avec des élèves autour du CCF d’histoire-géographie depuis mon entrée en fonction dans cet établissement. Depuis la rénovation de la voie professionnelle, tous les élèves doivent effectuer cette épreuve, soit pour l’obtention du CAP, soit pour la certification intermédiaire du Bac pro qu’ils préparent. Seuls les quelques BEP qui subsistent ne sont pas concernés.

Pour résumer, l’épreuve est un oral, avec une partie exposé de l’élève de 5′, et une partie entretien avec le jury de 10′. Le support de cet oral est un dossier composé de 3 à 4 documents de natures diverses, répondant à une problématique sur un des sujet du programme. Seul l’oral compte pour l’examen.

A mon sens, cette épreuve devrait être la première pierre pour notre enseignement en LP, et permet de travailler la recherche documentaire, activité emblématique de notre profession.
-Malgré la variété des enseignements et des filières, cette épreuve touche la très grande majorité des élèves inscrits en LP.
-Les élèves doivent passer deux oraux, un en histoire et un en géographie, ce qui permet une progression et une mise en autonomie progressive des élèves.
-Nous pouvons intervenir assez facilement dans l’évaluation, le texte précisant qu’il est préférable d’avoir un jury de deux personnes.
-Les exigences formelles sont suffisamment souples pour s’adapter aux niveaux des classes et faire travailler différents niveaux de compétences informationnelles.
-L’obligation de constituer un dossier composé de documents est extrêmement maligne puisqu’elle n’empêche pas les élèves de faire du copier/coller, au contraire, ils doivent trouver des documents à commenter. De plus, l’obligation de variété rend l’utilisation du fonds papier très pertinente ( difficile de trouver des cartes et graphiques facilement sur Internet ).

Voici donc la séquence de base que je propose, que je peux décomposer en trois séances.

Séance 1 (2h): présentation de l’épreuve, et choix du sujet
notions : documents ( notamment pour expliquer les différentes natures ), problématique, besoin d’information
public : c’est possible de le faire en classe entière.
ressources : des manuels scolaires et des anciens dossiers.
Déroulement : Il faut bien une heure pour expliquer à une classe le contenu de l’épreuve et le format de l’épreuve, notamment en insistant sur le fait que le coeur du dossier est constitué de documents que les élèves n’ont pas pas à créer, mais à commenter, presque comme s’ils étaient des historiens ou des géographes. Pour ce faire, je parcours devant eux un ancien dossier d’élève en pointant la diversité des documents, et la distinction nette entre le document et le commentaire. J’en profite pour le distribuer ce guide de travail.

etapes_ccf

Ensuite, chaque élève doit choisir un sujet, et si possible une problématique. J’utilise les manuels scolaires pour qu’ils puissent se rendre compte du contenu des thèmes au programme. Le risque étant qu’ils choisissent un sujet et des documents issus des modèles présents à chaque chapitre.

Séance 2 (2h) : recherches, collectes de documents et des sources
Notions : Document de collecte, pertinence, moteur de recherche, source
Compétences procédurales : utilisation du logiciel documentaire et de moteurs de recherche
Public : En demi groupe.
Moyens : Suffisamment d’usuel et d’ordinateurs pour que chaque élève puisse mener sa recherche.
Déroulement : Chaque élève ayant son sujet peut commencer sa recherche. Le dispositif du document de collecte fonctionne bien dans ce cas, et permet d’éviter un phénomène bien connu : l’élève déroule de longues pages, clique un peu partout, mais finalement ne produit rien ( et eventuellement dit qu’il fera ça chez lui ). L’idée est donc qu’il puisse récolter des documents, en expliquant petit à petit sur la pertinence : les documents doivent leur permettre de dire des choses à l’oral, et de répondre à leur problématique. La plupart des élèves commencent par prendre beaucoup de photos. ( haaa le réflexe Google Image… ) Il faut alors voir avec eux s’ils peuvent exploiter certaines d’entre elles, et leur rappeler qu’ils doivent trouver des documents de natures différentes.
Bien entendu, on insiste également sur le fait de noter la source des documents trouvés.
En général, les élèves doivent poursuivre en autonomie. J’évite de leur laisser plus de deux semaines avant la dernière séance.

Séance 3 (2h ) : Constitution du dossier et commentaires des documents
Notions :
Connaissances procédurales : constituer un sommaire avec un traitement de textes, pagination, saut de page, et toutes les normes de mise en page qui permettent à un texte long d’être lisible aisément ( titres,…)
Public : En demi groupe et si possible avec le professeur de Lettres-Histoire
Moyens : Un ordinateur par élève.
Déroulement : normalement ( normalement…), les élèves ont des documents. il faut à présent leur faire constituer le dossier. Le document posté un peu plus haut contient les exigences de forme que je demande. Rien de bien sorcier. Puis vient le commentaire, constitué d’une description et d’une analyse.
Je demande également une page de couverture, ce qui permet de bien faire la différence entre une image à visée illustrative et un document sur lequel on peut s’appuyer pour un exposé.


Adaptations

La séquence peut être adaptée en fonction de la classe. Ainsi, on peut limiter l’ambition de la phase de recherche, notamment avec des classes de CAP où des élèves pourraient se perdre très vite sous la profusion de documents ou de pages web. On peut dès lors leur confier une base de documents dans laquelle ils viendront sélectionner en fonction de la pertinence.
De même, puisqu’il y a deux dossiers
Par contre, il est fondamental de conserver la constitution d’un vrai dossier, avec un sommaire, et une couverture, relié si possible, pour permettre à l’élève de produire un document dont il peut être fier, et retrouver ainsi les effets de ce que Philippe Meirieu appelle « la pédagogie du chef-d’oeuvre ».

Des batons dans les roues

-Les profs de Lettres/Histoire ont parfois peu de temps, et me concèdent souvent seulement 2 heures, laissant les élèves à un travail en autonomie pour le reste. difficile alors de travailler des compétences documentaires, quand la présentation de l’épreuve prend déjà une heure.
-L’inspection de Lettres/Histoire n’est pas aidante. On peut trouver un exemple dans ce document de l’académie de Lyon. On y conseille au enseignant d’éviter de se lancer dans des recherches documentaires chronophages. Effectivement à présenter les choses comme cela, plutôt que comme une opportunité pour travailler les compétences info-doc des élèves….A moins que cette inspection ne considère que les élèves de LP sont déjà experts en la matière. Ou qu’ils ne le méritent pas.
-Des enseignants de mon lycée préfèrent donner des documents, voir des dossiers ( une feuille A3 avec 4 documents, et la place nécessaire pour commenter et faire une synthèse). Ils m’ont même rapporté que leur inspectrice les avaient mis en garde contre une éventuelle saisie du tribunal administratif par des familles si la forme du dossier était trop sophistiquée pour que les élèves réussissent leur oral. Forcément, ça n’engage pas…

Cette épreuve est l’occasion rêvée pour travailler avec les classes de LP autour de la recherche documentaire. Elle nous permet d’être légitimé dans notre position enseignante, puisqu’elle participe à l’évaluation du diplôme des élèves ( nous pouvons en plus participer à l’oral ). Si nous avions une inspection spécifique, je gage que les réticences de l’inspection Lettres-Histoire auraient pu être balayées, au profit d’une véritable ambition pour les élèves de LP.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s